MEFDD  »  Actualité
Actualité
23.03.2020

Changement climatique : les étudiants de l’Université Protestante de Brazzaville Sensibilisés sur la problématique

Les étudiants pasteurs de l’Université Protestante de Brazzaville (UPB) ont été sensibilisés le 13 mars dernier sur les enjeux du changement climatique à la faveur d’une conférence organisée par le Ministère de l’Economie Forestière conjointement avec cet établissement d’enseignement supérieur regroupant la faculté de théologie, l’institut agronomique et l’institut polytechnique. Cette conférence a été animée par Mme Rosalie MATONDO, Ministre de l’Economie Forestière.


Mme Rosalie MATONDO lors de sa communication

C’est en tant que membre de cette église que Mme Rosalie MATONDO est intervenue dans cet alma mater  pour sensibiliser les étudiants pasteurs  sur les enjeux climatiques et leurs implications sur le plan international et national. Pour permettre à l’auditoire de bien cerner la thématique, l’oratrice  a, d’emblée, défini  quelques concepts clés à savoir le climat, le changement climatique ainsi que le réchauffement climatique. Le climat, a déclaré Mme la Ministre, définit et explique les conditions de l’atmosphère au-dessus d’un lieu à moyen terme. Le changement climatique ou dérèglement climatique, par contre, correspond à une modification durable des paramètres statistiques du climat global de la terre ou de ces divers climats régionaux. Le réchauffement climatique ou réchauffement planétaire, quant à lui, est le phénomène d’augmentation des températures moyennes océanique et atmosphérique  du fait d’émissions de gaz à effet de serre excessives. 

Evoquant les causes du changement climatique, Mme MATONDO a cité les principaux gaz  à effet de serre et leurs sources à savoir : le méthane (CH4) résultant, entre autres, de l’élevage des ruminants, des rizières inondées, des décharges d’ordures, de l’exploitation pétrolière et gazière ; le gaz carbonique (CO2) dû à la déforestation et la dégradation des forêts. S’ajoutent, le protoxyde d’azote (N2O) provenant des engrais azotés et de certains procédés chimiques, l’hexafluorure de soufre (SF6) et les gaz fluorés émis par les industries de fabrication des plastiques, des mousses etc. Et au Congo, a souligné l’oratrice, les secteurs émissifs sont : le transport, les mines, l’agriculture, les industries énergétiques…

Parmi les conséquences du changement climatique observées, a signalé la Ministre de l’Economie Forestière, il y a, entre autres, l’augmentation du niveau des océans, les inondations,  les réfugiés  climatiques, les glissements de terrain, l’augmentation de la température.  

Devant  des  catastrophes de plus en plus nombreuses occasionnées par le changement climatique, a noté Mme la Ministre, la communauté internationale s’est mobilisée pour essayer de juguler ce phénomène.  En témoignent les différents sommets et conférences organisés à cet effet (Stockholm, Genève, Nairobi, Rio de Janeiro, Johannesburg et Rio + 20). A ce niveau,  a expliqué la ministre, il faut souligner, l’action de lanceur d’alerte entreprise par le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) appelant les gouvernants des nations à prendre des initiatives devant concourir à la réduction des émissions des gaz à effet de serre.

Au plan national, a indiqué Mme Rosalie MATONDO, des initiatives ont été prises pour lutter contre le réchauffement climatique à l’instar du mécanisme REDD (Réduction des émissions des gaz à effet de serre liées  à la Déforestation et à la Dégradation des forêts) de même que le Programme National d’Afforestation et de Reboisement (ProNAR).

Cette conférence scientifique qui s’est voulue interactive a permis aux étudiants pasteurs d’en savoir davantage sur l’économie verte, l’exploitation forestière, les tourbières et les énergies renouvelables notamment au travers de jeu de questions réponses.

Auteur : Bienvenu LOUZOLO

Mars - 2020
D L M M J V S
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27
29 30 31