MEFDD  »  Actualité
Actualité
17.01.2020

Diversification Economique : le bambou en phase de valorisation en République du Congo

Le Ministère de l’Economie Forestière représenté par son ministre Mme Rosalie MATONDO et le Fonds National du Développement du Congo, par son Président Directeur Général M. HUO KOUYIN ont conclu un protocole d’accord de partenariat pour la valorisation des bambous au Congo, le 08 janvier 2020 à Brazzaville en présence des cadres des deux parties prenantes.


La Ministre de l'Economie Forestière et le PDG du Fonds National du Développement du Congo se félicitant après la signature du protocole d'accord

Cet accord qui s’étalera sur 5 ans concerne le développement des plantations de bambous au Congo, l’exploitation, la transformation et la commercialisation des produits dérivés, la promotion de l’artisanat du bambou, la formation et le renforcement des capacités des congolais à la valorisation de cette plante et enfin les échanges d’expérience entre la Chine et le Congo.

Pour la matérialisation de cet accord, le gouvernement par le ministère de l’économie forestière s’engage à faciliter la mise en œuvre des projets, à appuyer les contacts et les rencontres avec les acteurs privés ou publics pouvant être impliqués et à assister le Fonds dans la mobilisation des financements. Il s’engage aussi à mettre la documentation nécessaire à la disposition du partenaire, à faciliter l’accès à la ressource bambou existant au Congo et à la terre, pour la mise en place des plantations tout en favorisant l’importation du matériel génétique.

De son côté, le Fonds National de Développement du Congo s’engage à réaliser ou faire réaliser la mise en œuvre des projets de mise en valeur du bambou, de rechercher les investisseurs ,de former et appuyer les promoteurs congolais à la production des bambous et enfin renforcer les capacités des artisans et des promoteurs congolais des plantations des bambous.

Notons que le bambou renferme de nombreuses spécificités parmi lesquelles,  la capacité de croitre rapidement et de rejeter. Il est utilisé dans la protection des ressources naturelles, la conservation et la régénération des sols contre les érosions et la lutte contre le changement climatique. Grâces à ses nombreuses usages, il permet de lutter contre la pauvreté : en matière de construction des habitations et autres bâtiments, des meubles, des ponts et des canalisations d’eaux. Il est utilisé par ailleurs, dans la fabrication des ustensiles de cuisine, dans le textile, l’alimentation et bien d’autres nombreux usages.

Auteur : Hubert Serge BINKOUNDA

Septembre - 2021
D L M M J V S
  01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
27 28 29 30