MEFDD  »  Actualité
Actualité
27.01.2020

Erosion à Brazzaville : le reboisement au centre de la séance de travail entre la Ministre de l’Economie Forestière, l’administrateur maire de Brazzaville et les maires d’arrondissements

Dans l’objectif de végétaliser les zones érodées de la ville de Brazzaville, victimes de catastrophes liées au changement climatique, la Ministre de l’Economie Forestière, Mme Rosalie MATONDO a eu, le 21 janvier 2020 à Brazzaville, une séance de travail avec l’Administrateur Maire de la ville de Brazzaville, M. Christian Roger OKEMBA ainsi que les administrateurs maires d’arrondissements de Mfilou, M. Jean Marie NZINGA ONDEMBA, Poto – Poto, M. Jacques ELION, Madibou, M. Alain MILANDOU et Djiri, Mme Ida Victorine NGAMPOLO en présence des cadres du Ministère de l’Economie Forestière et celui des affaires foncières.


Mme Rosalie MATONDO et M. Christian Roger OKEMBA lors de la séance de travail

D’entrée de jeux, la Ministre de l’Economie Forestière a fixé les parties prenantes sur l’enjeu de la rencontre : « nous allons essayer de voir comment  entreprendre les programmes de végétalisation des zones érodées dans nos différents quartiers. Nous avions reçu en fin d’année 2019, l’instruction de monsieur le Président de la République, son excellence Denis Sassou NGUESSO selon laquelle le ministère dont j’ai la charge devait contribuer au verdissement des zones érodées ». Par ailleurs, a rappelé Mme Rosalie MATONDO, lors de ses deux adresses à la nation : le 17 décembre 2019 devant le Parlement réuni en congrès et le 31 décembre de la même année, à l’occasion de la présentation des vœux, le Chef de l’Etat a évoqué le reboisement comme mode de lutte contre le phénomène d’érosion et de glissement de terrain. Cependant, Mme la Ministre de l’Economie Forestière a relevé qu’avec l’ampleur des catastrophes enregistrées ces derniers temps, cette problématique est au-delà des  actions de reboisement et d’afforestation. En effet, dans certaines zones, a expliqué la ministre, les têtes d’érosion ont pris de proportions telles que la végétalisation seule ne peut régler. « Ce qui est important ici, a déclaré Mme MATONDO, c’est d’identifier les zones  où nous pouvons intervenir et les zones nécessitant l’intervention du génie civil et des autres ministères ». Dans le cadre de cette activité, a laissé entendre la Ministre de l’Economie Forestière, son département a mobilisé la bagatelle de 600 millions de FCFA. Un montant disponibilisé par le Fonds Monétaire International (FMI), pour les actions de reboisement inscrites dans la première tranche de financement accordée au Congo au titre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC).

Appréciant à sa juste valeur l’intervention du Ministre de l’Economie Forestière, l’Administrateur Maire de la ville de Brazzaville et les maires d’arrondissements ont exprimé leur satisfaction au gouvernement pour l’initiative qu’il s’apprête à entreprendre, celle consistant à verdir les zones érodées de leurs quartiers. Et pour mener à bien cette activité, il a été décidé de la mise en place, par arrondissement, des équipes devant identifier les lieux à reboiser ainsi que la logistique nécessaire à la réalisation de cette activité. En outre, les participants ont convenu de se retrouver le 28 janvier, question de se faire une idée de l’état des lieux réalisé par les différentes équipes mises en place par arrondissement. 

Auteur : Bienvenu LOUZOLO

Août - 2020
D L M M J V S
  01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31