MEFDD  »  Actualité
Actualité
19.10.2018

Le massif forestier des pins d’Ignié serait victime d’une extraction frauduleuse de sa résine

Une délégation conduite par les ministres Rosalie MATONDO de l’économie forestière et Antoine Nicéphore Thomas Fylla Saint- Eudes de l’enseignement technique et professionnel, de la formation qualifiante s’est rendue à Ignié le 22 septembre2018, pour s’imprégner de l’ampleur des faits, en vue d’en prendre des décisions qui s’imposent.


les deux membres du gouvernement suivant attentivement les explications d'un des membres de la Société Asia

A Ignié, les deux membres du gouvernement ont d’abord entendu les autorités locales, en occurrence le Sous-Préfet d’Ignié M.AHMED NDZANGA et l’Administrateur Maire de la Communauté Urbaine de cette localité. Ensuite, ils se sont rendus sur les lieux de l’exploitation pour constater les faits. A cet effet, le Chef de la Station du Service National de Reboisement (SNR) et le Représentant de la société Asia-Congo ont été interrogés pour expliquer comment cette exploitation jugée frauduleuse par la ministre de tutelle a eu lieu.

Il ressort de ces entretiens que l’acteur principal de cette extraction de résine de pins d’Ignié serait M. KODJO Responsable de la société Aurus Congo qui occupe aussi un poste de responsabilité dans la société FN Groupe de capitaux chinois installée à LOUDIMA ou elle extrait la résine de pins.M. KODJO qui aurait agi en sa qualité de Directeur Général de la société Aurus- Congo a lancé l’extraction de la résine sur une superficie de 6 ha dans les 489 que compte la plantation.

Visiblement sur le terrain, quelques arbres portent des récipients contenant de la résine et d’autres encore au niveau du grattage simple.Avant de démarrerl’exploitation, M. KONDJO se serait présenté au Chef de la station du SNR d’Ignié et aux autorités locales, notammentau Sous-Préfet et à l’Administrateur Maire de la mêmelocalité, sans aucun document d’autorisation délivré par la Ministre de tutelle pour l’exploitation de ce massif. Cet opérateur leur aurait dit qu’il s’agissait d’une simple formation destinée aux jeunes de la localité avant l’exploitation proprement dite.

Le Représentant de la société ASIA, détentrice du permis d’exploitation de ce massif, datant de 2016, a quant à lui nié l’implication de leur société dans cette extraction. Il a reconnu par ailleurs que compte tenu de l’exigence du ministère de tutelle leur demandantd’en extraire la résine avant la coupe des bois, la société ASIA avait contacté la Sté FN Groupe de LOUDIMA disposant déjà de l’expertise en la matière, pour un accord d’exploitation de la résine de ce massif forestier. Contre toute attente,  ASIA –Congo aurait été surprise d’apprendre que cette société avait lancé les activités d’extraction de la résine à Ignié, avant la signature d’un accord de partenariat dont le document serait d’ores et déjà élaboré.

Au terme de cette visite, les deux membres du gouvernement ont déclaré que des sanctions administratives et si possible judiciaires seraient infligées à tous les acteurs dont la responsabilité civile ou pénale dans cette fraude, serait établie. 

Auteur : Hubert Serge BINKOUNDA

Août - 2020
D L M M J V S
  01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31