MEFDD  »  Actualité
Actualité
19.10.2018

Processus REDD+ : validation du guide et de la grille « EFIR »

Le guide des techniques d’ Exploitation Forestière à Impacts Réduits (EFIR) » et la grille de vérification des bonnes pratiques de l’exploitation forestières du processus REDD+ (Réduction des Emissions liées à la Déforestation et à la Dégradation forestière) en République du Congo ont été validés les 15 et 16 octobre 2018 à Brazzaville. C’était au cours de l’atelier national consacré à cet effet. Il a été placé sous la houlette de M. Christophe Guy Bienvenu BABELA, Directeur de Cabinet par intérim du Ministre de l’Economie Forestière.


Le Directeur de Cabinet par intérim prononçant son allocution

Cet atelier multi acteurs a regroupé  une soixantaine de participants venus du  Ministère de l’Economie Forestière ainsi que d’autres administrations publiques. S’ajoutent, les experts des sociétés forestières, les Partenaires Techniques et Financiers, les présidents des comités départementaux REDD du département de  la Sangha et celui de la Likouala et les représentants du Cadre de Concertation des Organisations de la Société Civile et des Populations Autochtones pour le processus REDD+ (CACO-REDD). Il a eu pour objectif de garantir l’opérationnalisation du guide et de la grille EFIR dans le processus REDD+ en République du Congo.

Parlant du guide et de la grille EFIR proprement dit, il s’agit d’un outil que va se servir la REDD+ pour atteindre ses objectifs qui ne sont autre que  la réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation forestière. L’EFIR servira de document de référence pour évaluer les performances des industriels forestiers dans la réduction des émissions afin  de prétendre au paiement des crédits carbone. L’objectif général du guide et de la grille EFIR est la production d’une importante base documentaire dédiée au référencement des bonnes pratiques et à la mesure de la performance des opérateurs forestiers en vue de garantir la réussite du Programme de Réduction des  Emissions (ER-P) Sangha et Likouala. 83 vérificateurs permettent de mesurer le degré d’inclusion des normes EFIR dans les pratiques de l’entreprise. Ils sont repartis en quatre niveaux de performance.

Cet atelier a consacré trois présentations dont celle de M. Georges Claver BOUNDZANGA, Coordonnateur national REDD portant sur le lien entre REDD+ et EFIR. De sa communication, on retiendra que l’axe deux de la REDD+ visant à assoir une gestion durable des forêts selon un processus participatif et inclusif propose des schémas permettant d’interagir plus durablement avec la ressource forestière. Aujourd’hui, a indiqué l’orateur, « il est question d’interagir avec nos ressources tout en s’assurant que cette interaction se fasse de façon durable. Et parmi ces schémas figure, en bonne place, la généralisation des pratiques d’Exploitation Forestière à Impacts Réduits. L’EFIR a un lien étroit avec la REDD+ a souligné le Coordonnateur de la REDD. On verra mal REDD+ sans la pratique  d’EFIR pour la simple raison que 70% du territoire congolais est couvert par la forêt. C’est à cet effet que l’EFIR va intervenir durablement dans la mise en œuvre de la REDD+ en République du Congo pour réduire les émissions liées à la déforestation et à la dégradation ».   

Ainsi, durant ces deux jours, les parties prenantes ont examiné minutieusement et validé après amendements  les deux documents soumis à leur appréciation à savoir : le guide et la grille EFIR.

A l’issue des travaux, les participants ont formulé trois recommandations. Il s’agit de la mise  en place des zones tampons dans la série de production autour des zones sensibles (baïs, eyangas...), des rivières , des ruisseaux et de sites cultuels/culturels ; l’établissement pour chaque type de zones sensibles, la taille minimale des zones tampons conformément aux dispositions des plans d’aménagements approuvés ou à défaut au cadre normatif et légal à mettre en place en République du Congo. En suite, la modification du titre du document EFIR pour l’adapter à l’échelle nationale.

Dans son allocution prononcée à l’occasion, le Directeur de Cabinet par intérim a précisé que le Congo, engagé dans le processus REDD+ depuis 2008 avait soumis au Fonds Carbone (FC) du Fonds de Partenariat pour le Carbone Forestier (FCPF), son document du Programme de Réduction des Emissions (ER-PD), élaboré dans le but de développer un vaste programme de Réduction des Emissions (ER-P). A travers ce programme, a noté M. Christophe Guy Bienvenu BABELA, la République du Congo envisage la généralisation de l’utilisation des techniques EFIR par les industriels comme activité planifiée de Réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Auteur : Bienvenu LOUZOLO

Août - 2020
D L M M J V S
  01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31