MEFDD  »  Actualité
Actualité
19.08.2020

LE CONSEIL DES MINISTRES ADOPTE LE PROJET DE DECRET PORTANT APPROBATION DU PLAN D’AMENAGEMENT DE L’UFA MIMBELI-IBENGA


La Ministre de l'Economie Forestière


Dans le cadre de la diversification de notre économie, le secteur forestier a été retenu comme l’un des axes majeurs de cette diversification. La gestion durable de ce secteur impose donc que soient mis en place des plans d’aménagement de chacune des concessions forestières cédées aux sociétés ou entreprises adjudicataires. C’est dans cette optique et pour se conformer à cette exigence que la Congolaise Industrielle du Bois en sigle CIB a élaboré un plan d’aménagement de l’Unité forestière d’aménagement (UFA) MIMBELI-IBENGA.
Réuni ce mardi 18 août 2020 par visioconférence, sous la très haute autorité de Son Excellence, Monsieur Denis SASSOU N’GUESSO, Président de la République, Chef de l’Etat, le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret portant approbation du plan d’aménagement de l’Unité forestière d’aménagement Mimbéli-Ibenga, située dans la zone I Likouala du secteur forestier Nord.
En application des dispositions des articles 75 à 88 de la loi n° 33-2020 du 8 juillet 2020 portant Code forestier, le Congo mène une politique d’aménagement des concessions forestières devant permettre une gestion durable des ressources forestières et garantir un approvisionnement soutenu de la transformation du bois.
A cet égard, Mme Rosalie MATONDO, Ministre de l’Economie Forestière, a indiqué aux Membres du Conseil des Ministres que la Congolaise Industrielle des Bois (CIB-OLAM), attributaire de la concession Mimbéli-Ibenga par convention d’aménagement et de transformation n°2/MEFDD/CAB/DGEF, confirmée par l’arrêté n°3024/MEFDD/CAB, ces deux actes ayant été signés le même jour, soit le 6 avril 2016, s’est vu confier une superficie d’environ 669.589 hectares.

La CIB-OLAM a réalisé les travaux suivants :
-    Un inventaire multi ressources pour évaluer les potentialités du bois, de la faune et des produits forestiers non ligneux de la concession ;
-    Une étude écologique qui a permis d’identifier les impacts de l’exploitation forestière et autres activités anthropiques sur les écosystèmes et de proposer des mesures d’atténuation ;
-    Une étude socioéconomique sur l’évaluation des activités des populations locales notamment, afin de mieux articuler des politiques de réduction de la pauvreté ;
-    Un découpage de l’Unité Mimbéli-Ibenga, permettant une gestion rationnelle de l’espace, en conciliant la production des bois, la collecte des produits forestiers non ligneux, la protection et la conservation des écosystèmes forestiers et le développement socioéconomique des populations riveraines.
-    Ces travaux ont été suivis de :
-    La rédaction des rapports d’étude ;
-    L’examen et la validation des rapports par une commission interministérielle ;
-    L’élaboration et l’adoption du plan d’aménagement.

Il s’agissait ici de concilier les intérêts économiques, sociaux et écologiques en présence, a précisé la Ministre de l’Economie Forestière.

Il sied de noter que le découpage de l’UFA a tenu compte des : série de production de bois d’œuvre, afin de soutenir leur production à des fins économiques ; série de protection des écosystèmes fragiles ; série de conservation et de préservation des espèces de faune et de flore ; série de développement communautaire des populations riveraines, grâce à un fonds de développement local alimenté par une redevance versée par la société, évaluée par mètre cube de bois commercialisable  et de la série de recherche, afin d’intégrer les aspects de recherche scientifique dans l’exploitation.






Octobre - 2020
D L M M J V S
  01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23
25 26 27 28 29 30 31