MEFDD  »  Actualité
Actualité
22.10.2018

Processus REDD+ en République du Congo : validation des options du Plan de Partage des Bénéfices liés au Programme de Réduction des Emissions (ER-P) Sangha-Likouala

Les experts des différentes parties prenantes impliquées dans la mise en œuvre de ce programme ont été en atelier du 17 au 18 octobre 2018 à Brazzaville, pour examiner et valider les propositions d’options devant servir à l’élaboration du Plan de Partage des Bénéfices (PPB) qui seront générés par ce programme.


Le Directeur de Cabinet, au centre, posant avec les participants de l'atelier

Lancés par le Directeur de cabinet par intérim du Ministre de l’Economie Forestière M. Christophe Guy Bienvenu BABELA, ces travaux ont réuni environ 55 participants. Il s’agit notamment des experts des sociétés forestières de la Sangha et de la Likouala, de la Coordination Nationale REDD, de la Banque Mondiale et du FSC, des représentants de l’administration forestière, de l’agriculture ,des mines , de la société civile et des Présidents des Comités Départementaux (CODEPA)- REDD de la Sangha et de la Likouala.

Cet atelier est destiné à permettre aux parties prenantes à ce programme de comprendre et de discuter des principes du Plan de Partage des Bénéfices (PPB) lié à la mise en œuvre dans les concessions forestières, des activités d’Exploitation Forestière à Impact Réduit (EFIR) et de la Mise en Conservation (MC).

Ces travaux qui ont duré 2 jours, ont été ponctués par les présentations des experts de la Banque Mondiale et du FSC. Les présentations ont porté entre autres sur le concept de Partage des bénéfices du secteur forestier, en liant la grille EFIR au Plan de Partage des Bénéfices et sur les exemples d’activités d’EFIR susceptibles de réduire les émissions. Les participants ont par ailleurs été édifiés sur les valeurs de référence, le MNV, le calcul de bénéfices et la Mise en Conservation (MC). Enfin, ils ont suivi la présentation et la démonstration de l’outil de modélisation EFIR et MC. Il convient de relever que ces présentations ont été suivies des séances de questions réponses et  ont été approfondies dans les travaux en groupe basés essentiellement sur l’étude des cas.

Notons que le Programme de Réduction des Emissions (ER-P) Sangha-Likouala s’inscrit dans le cadre du Document du Programme de Réduction des Emissions(ER-PD) soumis par la République du Congo au Fonds Carbone (FC) du Fonds de Partenariat pour le Carbone Forestier(FCPF) et s’étalera sur la période 2019-2023. Pendant cette période de 5 ans, le Congo s’est engagé à réduire ses émissions de CO2 liées à la déforestation et la dégradation forestière, à hauteur de 14 .132.402  tonnes, dans ces deux départements forestiers les plus grands du pays avec 12,4 millions d’hectares de forêt. Ce programme  place les exploitants forestiers de cette zone au premier rang avec la responsabilité de réduire leurs émissions de 9 .654.748 tonnes de CO2 soit :9 .298.017 à travers la pratique de l’EFIR et 356.731 tonnes à travers la pratique dite de Mise en Conservation(MC). Il mobilisera environ 100 millions de dollars US d’investissement et pourrait générer environ 50 millions dollars de bénéfices qui proviendront de la vente des crédits carbone, suivant le Contrat Achat-Vente des crédits carbone de l’ER-P que la République du Congo conclura avec la Banque Mondiale.

En définitive, ce programme s’articulera autour de deux axes : la réduction de la dégradation forestière dans les concessions forestières à travers l’EFIR, la Mise en Conservation et l’Exploitation Minière à Impacts Réduits (EMIR) d’une part, et d’autre part, l’amélioration des revenus des communautés locales et populations autochtones ( CLPA) par la mise en place des cultures de rente telles que le cacao , arbres fruitiers et palmeraies villageoises, et l’amélioration des pratiques agricoles vivrières dans les Séries de Développement Communautaire (SDC) .

Auteur : Hubert Serge BINKOUNDA

Octobre - 2020
D L M M J V S
  01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
26 27 28 29 30 31