MEFDD  »  Actualité
Actualité
07.12.2018

Le Centre de Valorisation des Produits Forestiers Non Ligneux(CVPFNL) : les forces et les faiblesses passées au crible lors de la 4ème session du comité de pilotage

La 4ème Session du Comité de pilage du Centre de Valorisation des Produits Forestiers Non Ligneux a eu lieu le 6 Novembre 2018 à Brazzaville sous la conduite du Directeur de Cabinet par intérim du Ministre de l’Economie Forestière, Monsieur Guy Christophe Bienvenu BABELA. Les membres de ce comité ont, entre autres, approuvé le Procès -Verbal du 3ème comité de pilotage, suivi la mise en œuvre des recommandations émises à cette occasion et apprécié les rapports d’activités et financiers des 9 premiers mois de l’année 2018.


Une vue du présidium et des participants

Constitué de 24 membres  au nombre desquels les représentants de la Présidence de la République, de la Primature, du Trésor Public ,du budget et du contrôle budgétaire, du plan et de la recherche scientifique, le  comité de pilotage a examiné et approuvé: le PV de la 3ème session tenue en 2016,les rapports d’activités et financiers des années 2016,2017 et la synthèse  des activités des 9 premiers mois de l’année 2018.

On note dans l’ensemble une faible  réalisation des activités à la limite des financements décaissés, en provenance du budget de fonctionnement de l’Etat et du Fonds Forestier alimenté par un compte de dépôt du trésor sur la base des rétrocessions réalisées sur les recettes forestières. En général, les subventions de l’Etat qui représentent plus de 90% du budget sont destinés au paiement des salaires .Le reste des charges devraient être financés par les apports du fonds forestier représentant approximativement 10%.

Au-delà de ses contre performances justifiées par le faible niveau de financement, le Centre de Valorisation des Produits forestiers Non Ligneux (CVPFNL) créé en 2013, réalise tant soit peu et à titre promotionnel  quelques activités de valorisation des PFNL qui méritent cependant une attention particulière de l’Etat et des partenaires techniques et financiers. Il s’agit notamment de l’extraction des huiles essentielles tirées de l’eucalyptus citrodora et de la citronnelle, de la domestication du gnetum, de l’apiculture (production de miel par les ruches) et de l’extraction de la résine de pin et d’okoumé. L’objectif étant d’accompagner les populations locales et autochtones et les très petites entreprises forestières à la valorisation des PFNL en République du Congo. Dans la logique bien entendue de diversification économique et de lutte contre la pauvreté.

C’est dans ce contexte que s’inscrit la convention signée entre le CVPFNL et le Projet Forêt et Diversification Economique (PFDE) en 2016, relative à l’appui de 625 ménages dans les activités apicoles ayant coûté environ 250 .000 000 de francs CFA. Ce financement avait donc permis au CVPFNL de doter chacun de ces ménages sélectionnés, de 4 ruches , du matériel de protection ,de récolte et de les former aux techniques apicoles de base. Au total, 2500 ruches ont été distribuées notamment dans les départements de la Sangha, la Cuvette Centrale, les Plateaux, le Pool, le Niari et le Kouilou.

En définitive, les administrateurs ont recommandé à la direction du CVPFNL, entre autres, la poursuite des démarches visant à régulariser la situation de la sécurité sociale de ses agents au niveau de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale(CNSS). 

Auteur : Hubert Serge BINKOUNDA

Janvier - 2019
D L M M J V S
  01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31