MEFDD  »  Actualité
Actualité
19.07.2021

Transformation plus poussée du bois : présentation de l’étude sur la deuxième et troisième transformation du bois au Congo

Dans l’objectif d’amener le secteur forestier congolais à participer de manière substantielle à l’économie nationale, le gouvernement de la République entreprend de nombreuses initiatives. L’étude sur la proposition des réformes et des mesures visant à promouvoir les 2ème et 3ème transformation du bois en République du Congo, confiée au Cabinet d’experts Resources Management Ingenerie (FRMI), traduit cette détermination des pouvoirs publics d’accroitre la contribution du secteur forestier à la formation du Produit Intérieur Brut (PIB).


Une vue du présidium

La présentation de cette étude a eu lieu le 1 juillet 2021, à Brazzaville, au cours d’un atelier interministériel placé sous le patronage d’Emile OUOSSO, Ministre des Zones  Economiques Spéciales et de la Diversification Economique, représentant la Ministre de l’Economie Forestière en mission, qui avait à ses côtés, Antoine Nicéphore Thomas FYLLA SAINT EUDES, Ministre du Développement industriel et de la Promotion du secteur privé et Ludovic NGATSE, Ministre délégué auprès du Ministre des Finances et du Budget, chargé du budget en présence des cadres des administrations publiques concernées, des directeurs généraux des entreprises forestières, des partenaires ainsi que de nombreux invités.

L’objectif général de cette étude est de proposer des mesures légales et institutionnelles et des réformes visant le développement des 2ème  et 3ème transformation du bois au Congo.

De la restitution de  l’étude proprement dite, on notera que trente-une propositions de réformes  organisées en douze groupes cohérents, ciblant soit le segment industriel soit le segment artisanal ou encore les deux à la fois, ont été identifiées par le Cabinet FRMI. Parmi lesquels : la formalisation de la filière artisanale de la filière bois, l’amélioration des conditions logistiques, le développement des nouvelles filières d’exportation de produits de 2ème et 3ème transformation, l’amélioration de l’accès à l’énergie, le développement du marché local du meuble et construction en bois ainsi que le développement des achats publics de produits à base de bois local.  

Les échanges interactifs qui ont fait suite à la présentation de cette étude ont montré la nécessité de l’organisation des réunions interministérielles afin de voir la faisabilité de propositions faites par les experts du Cabinet FRMI  en raison du caractère transversal de certaines propositions.

Dans son intervention à l’occasion, le Ministre des Zones  Economiques Spéciales et de la Diversification Economique a indiqué que « s’il nous ait permis de nous réjouir des importantes avancées dans le domaine de l’aménagement forestier, il n’en demeure pas moins qu’en matière de développement des industries de transformation des bois, de grands efforts restent à faire ». En effet, a souligné Emile OUOSSO, sur l’ensemble du territoire national, le tissu industriel dédié au bois reste encore dominé par l’installation de la 1ère  transformation caractérisée par les scieries, les unités de déroulage, le tronçonnage dont la valeur ajoutée est relativement faible. Et les produits issus de cette 1ère transformation sont pour l’essentiel destinés au marché extérieur.  Ceci, a expliqué le ministre, « est un véritable désastre socio-économique intolérable qu’il nous faut corriger à tout prix et de toute urgence surtout à la faveur de la promulgation le 8 juillet 2020 de la loi 33-2020 portant code forestier qui met un accent particulier sur la transformation de l’essentiel de la production des grumes sur le territoire national en vue d’une valorisation optimale des ressources forestières de notre pays ». 

L’étude sur la proposition des réformes et des mesures visant à promouvoir les 2ème et 3ème  transformations du bois en République du Congo est menée dans le cadre du Projet d’Appui au climat des investissements et à la gouvernance sectorielle forêt/bois (PACIGOF). Sa réalisation a été rendue possible grâce au financement de la Banque Africaine de Développement (BAD).

 

Auteur : Bienvenu LOUZOLO

Septembre - 2021
D L M M J V S
  01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 25
26 27 28 29 30