MEFDD  »  Discours & Allocutions  »  Discours & Allocutions
Discours & Allocutions
13.12.2016

Déclaration de Madame la Ministre de l’Economie Forestière, du Développement Durable et de l’Environnement à l’occasion de la 30ème édition de la Journée Nationale de l’Arbre.


La Ministre Rosalie MATONDO lisant le message relatif à la célébration de la 30ème Journée Nationale de l'Arbre

Chers compatriotes, 

De coutume, les allocutions liées à la commémoration des journées nationales ou internationales se font le jour même. Aujourd’hui, nous changeons la règle afin de vous sensibiliser à la veille de la journée de l’arbre, instituée par la loi n°062/84 du 11 septembre 1984, modifiée par la loi n°20 du 15 avril 1996. Cette disposition légale stipule que le 6 novembre de chaque année, chaque citoyen a l’obligation de planter, au moins un arbre d’essence forestière ou fruitière.

Cette année, nous célébrons la trentième édition de la journée nationale de l’arbre sous le thème : la Journée Nationale de l’Arbre nous concerne tous, faisons un geste pour la planète. 

Ce thème nous interpelle tous et nous invite à considérer que cet acte citoyen que nous posons chaque année, peut être salutaire pour notre humanité toute entière. Planter un arbre contribue non seulement à la survie de notre planète en séquestrant le carbone, mais peut être également source de revenus et assurer un développement durable.

L’importance de l’arbre pour l’avenir de la planète, en proie à des menaces majeures telles que le changement climatique, ainsi que le devoir qui nous incombe à tous, de contribuer à sa protection, est donc incontestable.

Chers compatriotes,

La journée nationale de l’arbre nous concerne tous. Le décret d’application 88/617 du 30 juillet 1988, stipule que l’organisation de la Journée Nationale de l’Arbre relève de l’autorité directe des Collectivités locales. L’Administration Forestière et les Services agricoles sont chargés uniquement d’apporter l’appui technique nécessaire, notamment en assurant aux populations une assistance dans les opérations de techniques de préparation de terrain et de planting.

C’est pourquoi, en application des dispositions de ce décret susvisé, les Autorités locales ont la pleine responsabilité de l’organisation de cette journée dans leurs circonscriptions administratives respectives.

Le Département dont j’ai la charge, loin de se substituer aux Collectivités locales, continuera à apporter sa contribution technique à l’organisation de cette journée.

Par ailleurs, il sied de vous rappeler que le planting des arbres dans les sites officiels, ne fait que confirmer l’engagement du gouvernement à montrer l’exemple et à mettre en œuvre cette loi qui tient à cœur notre Président, Son Excellence Denis Sassou Nguesso, qui, visionnaire, avait institué cette journée et a permis à notre pays d’être leader en la matière dans la sous-région, avant même que la problématique des changements climatiques ne soit au cœur de nos sociétés.

Aussi, les Autorités locales sont-elles invitées à prendre les dispositions nécessaires et appropriées pour sensibiliser les populations sur la portée nationale de cet évènement, et les mobiliser afin que chacun  accomplisse effectivement son devoir civique, à l’exemple de son Excellence Monsieur Denis SASSOU NGUESSO, Président de la République, qui ne déroge pas à ce devoir, le 6 novembre de chaque année. L’exemple que nous donne le premier citoyen devrait être relayé par les institutions publiques, les collectivités locales, les entreprises, la société civile, et chaque Congolais afin que chacun de nous soit effectivement concerné par la Journée Nationale de l’Arbre.

Chers compatriotes,

Comme nous le savons tous, les arbres jouent un rôle majeur dans la préservation de l’environnement, particulièrement dans la lutte contre le changement climatique, en séquestrant le carbone contenu dans le gaz carbonique, principal gaz à effet de serre, émis dans l’atmosphère. C’est à ce titre que les bassins forestiers tropicaux de l’Amazonie, du Congo et du Sud-est asiatique sont considérés comme les poumons de notre planète.

De même, les arbres contribuent à la lutte contre les érosions, à la protection des bassins versants, à la stabilisation des régimes des cours d’eau et à la purification de l’air.

Chers compatriotes

Les forêts congolaises représentent 67% du territoire national et revêtent une importance au plan, économique, social et environnemental. Elles sont l’un des piliers du développement durable, défi que notre pays s’est engagé à relever, dans le cadre du projet de société de Son Excellence Monsieur le Président de la République, j’ai cité « la marche vers le développement ». Cependant, en dépit de l’importance de la couverture forestière et des efforts de gestion durable de ses écosystèmes consentis par notre pays, les forêts congolaises sont et seront soumises à une déforestation, en conséquence de notre engagement d’être un pays émargent d’ici à l’an 2025.

Bien que le taux de déforestation soit l’un des plus faibles du monde, soit 0,054%, ce qui représente environ 17 000 hectares déboisés chaque année, il est nécessaire d’engager des programmes de reforestation, afin de remplacer les arbres abattus, reconstituer un domaine forestier permanent, améliorer la capacité de séquestration de carbone et lutter ainsi contre le changement climatique.

C’est dans cette perspective que son Excellence Monsieur le Président a lancé, le 6 novembre 2011, le Programme National d’Afforestation et de  Reboisement, en sigle ProNAR, avec objectif la mise en place d’un million d’hectares de plantations forestières et agro forestières.

Il s’agit là d’un atout de promotion de l’économie verte, génératrice de nombreux emplois verts, et également une opportunité de diversification de l’économie congolaise

Chers compatriotes

Le Département dont j’ai la charge a contribué au choix et à l’identification des sites, ainsi qu’à la réalisation des opérations techniques de préparation de terrain au niveau de chaque département. A cet effet, une superficie de 5 hectares a été proposée pour être plantée dans chaque département par les autorités locales.

Le site officiel retenu pour la célébration de la 30ème édition de la Journée Nationale de l’Arbre est le Complexe Sportif de la Concorde, à Kintelé. De même une forêt du dialogue national sera créée à Moulimba, dans le District de Sibiti.

Des dispositions ont été prises au niveau des pépinières du Service National de Reboisement, en sigle SNR, pour fournir la quantité des plants nécessaires aux collectivités locales.

Aussi, j’invite solennellement tous les Congolais, toutes  les autorités locales des différents départements à tout mettre en œuvre pour une forte mobilisation des populations, afin que chaque citoyen accomplisse son devoir civique, demain 6 novembre 2016.

Vive la 30ème édition de la journée Nationale de l’Arbre.

Je vous remercie   


Janvier - 2019
D L M M J V S
  01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31